Liniers

Avec près de 15 % de son territoire occupé par le massif forestier le plus important du département de la Vienne (la forêt domaniale de Moulière avec ses 6 800 hectares de feuillus et résineux partagés avec 7 autres communes des environs). Liniers apparaît comme un ancien bourg agricole en passe de réussir l’une des plus importantes de mutations de son histoire.


          Installée au cœur d’un vaste territoire courant sur tout le plateau compris entre les vallées de la Vienne et du Clain. La commune a été au VIIIe siècle, l’une des plus importantes agglomérations du secteur (…). Avant de devenir chef-lieu d’une viguerie* au Xe siècle, puis de sombrer peu à peu dans l’oubli.

          Bourgade de 564 habitants (recensement 2014) couvrant un territoire de 1 619 hectares, le long de l’ancienne voie romaine reliant les localités de Poitiers à Yzeures sur creuse. Liniers qui aura longtemps souffert de son isolement, pourrait bien dans les années à venir, tirer partie d’un environnement favorable, à l’ombre des chênes et des résineux, et apparaître comme l’une des belles surprises de la toute jeune agglomération de grand Poitiers.


          Rattachée à Lavoux en 1819, avant de retrouver son autonomie un demi siècle plus tard, Liniers garde de nombreux témoignages de son passé.

  • Un patrimoine historique: avec ses vestiges gallo-romain, du côté du château des M(e)urs, de la Chevralière, la Vieille Chaise ou du Marchais.
  • ou architectural, avec entre autres particularités, celle d’avoir su marier les styles et les âges au coeur de l’église Notre-Dame. Un édifice d’art roman dont les première traces apparaissent dans le cartulaire de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers en 1080. Largement remaniée au fil du temps, avec son portail et sa nef du XIe siècle, son clocher-porche reconstruit en 1668 et ses vitraux contemporains du maître verrier Michel Guével créés à l’aube du XXIe siècle.
  • Un patrimoine naturel enfin, mit en valeur le long de ses nombreux chemins balisés. à découvrir à pied, à vélo ou à cheval sur le dos de l’un des 150 pensionnaires de son centre d’équestre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close