Arrêtez le massacre

En bas de page vous trouverez le lien vers les différentes enquêtes en cours pour y déposer vos contributions.

Lettre à l’attention de : Messieurs les Commissaires enquêteurs

Messieurs,

Je crois qu’au point où nous en sommes aujourd’hui, la question n’est plus de savoir si les éoliennes sont bonnes ou non pour le climat, la santé, l’économie, l’environnement ou la biodiversité – les pro-éoliens s’en soucient-ils vraiment d’ailleurs ? -. Mais de savoir jusqu’à quel point les populations locales pourront encore supporter les coups de boutoirs et les assauts des fossoyeurs de notre indépendance énergétique.

La part de la France dans la fabrication des éoliennes terrestre étant à ce jour purement anecdotique. Les projets actuels se font, quoiqu’on en dise et veuille nous faire croire, au détriment de l’emploi local et national. Les éoliennes terrestres étant essentiellement fabriquées par des entreprises chinoises, américaines, danoises, allemandes ou espagnols.

Mais le pire est à venir !!!

Qui peut me dire aujourd’hui ce qu’il connaît du patrimoine de Pleumartin par exemple. Une commune située aux portes de la Roche Posay. Qui peut me dire ce qu’il connaît de la richesse de cette bourgade de 1250 âmes avec ses halles construites en 1650, son église Saint Pierre-ès-Liens du XIIème. Ses parcs, jardins ou sentiers de randonnées passant par les vestiges d’un ancien prieuré bénédictin ou les fourneaux d’un vieux four à chaux.

Personne ou peu de gens, car plus aucun touriste ne se donne aujourd’hui la peine de s’arrêter dans la commune, malgré la proximité de la station thermale. En arrivant de la Roche Posay l’image de la future friche industrielle que ne manquera pas de devenir le site, est en effet désastreuse ; pour ne pas dire scandaleuse.

Un commissaire enquêteur s’est-il un jour penché sur cette commune avant de rendre son rapport pour l’autorisation des parcs éoliens de St Pierre de Maillé (18 éoliennes), Leigné les bois (7 éoliennes), et tous les autres à venir. Tous situés par pure coïncidence sûrement, aux portes de Pleumartin.

Quid de la mise en valeur du patrimoine de Sommières du Clain, ou de Journet dont l’enquête publique vient de se terminer, et du comportement de celles et ceux qui, d’un coup de crayon d’un seul, se permettre pour des décennies, de rayer du paysage 5, 10 ou 20 siècles d’histoire. Un véritable scandale là aussi, comme ont tenté de l’imposer en fournissant à la préfecture des études bidonnées, les promoteurs du projet éolien de la Bussière dans le périmètre historique de l’ancien prieuré fontevriste de La Puye.

Que penser des promoteurs éoliens et fonds de pensions au sujet de Journet, que la proximité du prieuré de Villesalem du xiie siècle, déclaré «  BIEN NATIONAL », vendu puis racheté par l’état et classé monument historique, ne semble pas déranger. Pas plus d’ailleurs que l’église et la lanterne des morts classées elles aussi monuments historiques. Ou encore, Cerise sur le gâteau: L’étang de la Gère, Les brandes de la Pierre Là, le bois de Maviaux et la vallée du Salleron, tous classés Zone d’intérêt écologique, faunistique et floristique.

Certes le patrimoine de Sommières du Clain apparait-il sans commune mesure avec les monuments remarquables du département que sont l’Abbaye de St Savin ou le site gallo-romain de sanxay. Mais est-ce une raison suffisante pour poser sur l’autel des sacrifices la richesse patrimomiale de cette commune dont le château, l’abbaye, l’église classée aux monuments historiques ou le coteau de le Cueille classé zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, ne sont que quelques-uns des éléments les plus remarquables.

Avec un nombre incalculable de projets en cours d’étude, de réalisation ou d’exploitation, le sud Vienne est devenu le laboratoire d’essai des adeptes du TOUT ÉOLIEN. Au bénéfice, au moins pour ce qui concerne la région nouvelle Aquitaine, du bordelais et des départements du sud

voir la carte officielle des projets éoliens en Nouvelle Aquitaine:

Des départements étonnamment préservés.

En attendant le vignoble bordelais se porte bien, rassurons nous et merci pour lui. Doit-on en déduire que les populaces de la Vienne et des Deux-Sèvres valent bien moins que la pourriture noble du vignoble bordelais. Très CERTAINEMENT, mais avions vraiment encore des doutes à ce sujet !!!

La faute au vent me direz-vous, qui chez nous semble souffler plus fort que dans l’estuaire de la Gironde, le golf de Gascogne ou les Pyrénées . Fadaises !!! Souvenons-nous que celui de la révolte pourrait-être bien plus violent, notre histoire l’a souvent montré, si nous n’y prenons garde. En détruisant comme c’est le cas actuellement, la cohésion sociale au sein de nos campagnes, des têtes, qui risques de n’être pas seulement celles des aérogénérateurs, pourraient bien finir par tomber.

On le sait aujourd’hui, les années qui viennent devraient être celles du développement de l’éolien offshore. Ce n’est qu’une question de temps. Alors cessons de donner notre accord sur tout et n’importe quoi.

La Vienne mérite bien mieux que cela.

Est-il normal qu’il nous ait fallut interférer auprès de l’UNESCO pour arriver à faire respecter notre patrimoine et éloigner au moins pour un temps les projets éoliens au cœur du TRIANGLE D’OR HISTORIQUE DE LA VIENNE. Cet espace situé entre la cité médiévale de Chauvigny, les sculptures pariétales d’Angles su anglin et l’abbaye classée au patrimoine mondial de St Savin.

Pour un triangle d’or sauvé, combien de chapelles, châteaux, ou abbayes masqués par les pales de plus en plus imposantes d’éoliennes dont l’implantation ne profite en rien à l’économie locale. Est-il normal que les propriétaires de l’abbaye de la Réau en soient amenés à menacer de vendre et de cesser tout investissement dans le sud-Vienne pour préserver leur patrimoine des éoliennes prévues à St Martin l’Ars.

Certes quelques élus locaux, paysans ou propriétaires fonciers trouveront ils leur compte dans l’implantation de projets sur leur commune. Comme à Coulonges il y a de cela quelques mois, ou plus récemment concernant le projet d’usine de méthanisation de la Puye (aux portes d’un EHPAD de 90 lits et de la maison mère d’une congrégation au patrimoine presque millénaire).

J’ai fais un rêve : Celui que tous les commissaires enquêteurs se donneraient la main !!!

NOUS donneraient la main (…)

Celle des habitants de Journet, Sommières du Clain et de toute la Vienne leurs est à ce jour tendue !!!

Picard Francis, le 02/10/2020

Déposer un contribution sur l’enquête publique de Journet

Déposer un contribution sur l’enquête publique de Sommières du clain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close