Environnement : Une unité de méthanisation bientôt à Chauvigny ?

Enfin une nouvelle qui devrait ravir les défenseurs de l’environnement.

Quelques mois après la décision de retrait du permis de construire de l’unité de méthanisation de la Puye (86260). Décision prise rappelons-le en février 2020 par la préfecture de la Vienne, sur un dossier pour le moins boiteux; porté dés l’origine par la sté Biogaz et des locaux n’ayant trouvé idée plus lumineuse, que de vouloir implanter une usine de production de gaz en zone inondable. Projet dans un second temps implanté dans une bande de 50m située entre la maison de retraite et le cimetière (Respect !!!). Pour enfin échouer lamentablement non loin des berges de l’Ozon, sur l’itinéraire historique dit de  » St Martin de Tours », plaçant (dans le cadre des idées à la con on a rarement vu autant d’ inspiration sur un même dossier) , la maison de retraite et l’école du village sous les vents dominants. (quand ça veut pas, ça veut pas !!!). Voir article de la NR /CP du 19 décembre 2019.

Les promoteurs de Biogaz dont les installations paraissent loin de faire l’unanimité sur le département de la Vienne, pourraient bien retrouver un peu d’espoir avec l’installation plus que probable d’une unité de méthanisation sur le territoire de la commune de Chauvigny.

Un projet réfléchit, attendu et répondant à un réel besoin, qui pourrait bien rebattre les cartes suite à l’abandon par la société technique solaire de tout recours sur le dossier de la Puye depuis sa rencontre avec la préfecture en février 2020.

Porté par le GAEC de Chantegeay, propriété de deux céréaliers bien connus sur le secteur; le projet d’unité de méthanisation de chauvigny pourrait se trouver implanté à proximité immédiate de la porcherie construite il y a maintenant quelques années. Aux environs du carrefour dit de « la main coupée ». Permettant ainsi le traitement des déchets produits par les 10 000 porc élevés chaque années sur place (soit environ 12 000 m3 de lisiers).

Rappelons que le projet de la Puye qui prétendait collecter les déchets de fermes en fermes et les redéposer après traitement, omettait de préciser la provenance des camions de 38 tonnes indispensables à la rentabilité d’un projet qui prévoyait la construction d’un Gazoduc de 28 km de long en direction de Châtellerault.

Un excès de précaution dont ne semble pas souffrir le GAEC de Chantegeay qui trouvera largement de quoi amortir le coût de ses installations avec la porcherie voisine.

Un projet estimé au bas mot à 1,5 M €


Un projet jugé pertinent par la Chambre d’agriculture de la Vienne, consistant en la construction d’une unité de méthanisation d’une puissance de 150 à 200 kW à partir des 12.000 m 3/an de matières organiques produits par la porcherie voisine; complétés par un apport de paille, céréales, colza (…) le bio-gaz devant ensuite être vendu à la Sorégies.

… à suivre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close