Chasseneuil du Poitou

Passage obligé sur la tracé de l’ancienne voie romaine qui conduisait autrefois par l’autre rive du Clain, les pèlerins vers St Jacques de Compostelle. Chasseneuil du Poitou semble devoir son nom à une clairière (cassagne) située au milieu d’un imposant massif forestier aujourd’hui disparu.

          Traversée par quelques-uns des plus grands axes de communication du Pays (A10, RN10 et LGV/TGV) ; lesquels tracent une véritable saignée au cœur de la plus importante zone commerciale et industrielle du département de la Vienne (…) Chasseneuil du Poitou passe pour être devenue avec la création du Parc du Futuroscope en 1986 sous l’impulsion de René Monory, la locomotive touristique du département de la Vienne.

          Avec des espaces naturels et une qualité de vie préservés, la commune apparaît comme une cité agréable à vivre. Située aux portes de Poitiers, Chasseneuil mérite le détour. Ne serait-ce que pour la découverte de son patrimoine des bords de Clain ou quelques-uns des grands événements qui auront façonnés son histoire.

          Des événements d’importance, et des personnalités qui le deviendront tout autant. Aux rangs desquels citons, les naissances de Louis Ier dit le Pieux**(Fils de Charlemagne), et de Jean-Pierre Raffarin (Premier ministre de Jacques Chirac de 2002 à 2005)

          Charlemagne qui offrira au village les reliques de St Clément ; lesquelles seront installées au sein d’une église primitive, dont les fondations auraient servit à la construction de l’édifice actuel (un édifice profondément remanié suite aux guerres de religions***, qui conserve son chœur du XIIe siècle et sa chapelle seigneuriale du XVe).

          À voir, entres autres curiosités classées au rang des belles demeures :

  • La Vicanne, qui bien que ne conservant de ses origines que les armoiries sculptées, une frise de pommes de pin et de coquilles Saint-Jacques au dessus de la porte (symboles rappelant qu’il s’agissait là d’un lieu d’accueil et de soins pour les pèlerins vers Saint-Jacques-de Compostelle), est mentionnée dés 1462, comme « hôtellerie ».  Elle aurait, entre autres, hébergé une partie de la suite du cardinal Mazarin.

** à la villa Cassinogilum, en 778 lors d’une expédition entreprise par son père Charlemagne, en Espagne. Une villa dont l’existence est attestée par une charte de Pépin le Bref, en l’an 828, en ces termes «Martis Casanagilo villa, palatio nostro » ; et qui, bien que faisant l’objet de quelques contestations anecdotiques, reste pour les historiens le véritable lieu de naissance de l’empereur d’occident (de 814 à 840).

***Des guerres de religions qui verront les Huguenots piller et saccager le village en 1562. Exactions qui pourraient bien être à l’origine du percement de souterrains découverts sur l’ensemble du bourg, ayant pu servir d’abris aux populations. Notamment une salle assez vaste et plusieurs galeries équipées d’aérations en poteries datant des XVe et XVIe siècles.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close