Circuit des étangs

Point de départ de notre visite, partez à la découverte de 900 ans d’histoire, de patrimoine et de paysages façonnés depuis le XIIe siècle par les aménagements hydrauliques des moines et moniales fontevristes.

1 – Depuis l’ancienne digue aménagée par les moines et moniales fontevristes pour créer l’étang dit de l’habit, supportant aujourd’hui l’axe Chauvigny – Angles sur Anglin, prendre la direction la Bussière sur environ 100 m, puis tourner sur votre droite en direction du grand étang.

vue sur l’étang de l’habit

2 – Suivre sur 800 m la voie communale menant au hameau de la Carthauderie, en laissant sur votre droite le trop-plein du petit étang qui permettait autrefois d’alimenter le grand étang en contrebas dépourvu de sources.

3 – Arrivé à la Carthauderie, prendre sur votre droite pour descendre en direction du grand étang. Passées les dernières haies des habitations, admirez sur votre droite l’une des plus belles vues qui puissent exister de la congrégation des Filles de la Croix et de l’église St Martin.

Vue sur l’étang de Pré-guyon

4 – Au pied du grand étang prendre le chemin sur votre gauche pour profiter du site en longeant les berges. Propriété de la Fédération départementale de pèche, l’étang dit « de Pré-guyon » (ou grand étang), est un vaste plan d’eau du XIIe siècle alimenté par le ruissellement des eaux venues de Paizay le sec, à 8 km de là. D’une superficie de 10 hectares, il servait autrefois  à l’élevage du poisson et à l’approvisionnement en eau des moniales. En cour de labellisation familles, l’étang est ouvert à la pèche pour la Brème, le Brochet, la Carpe, le Gardon, le Sandre, la Perche franche, la Tanche, le Black-bass ou la truite arc-en-ciel.

5 – De retour sur la route de la Carthauderie prendre sur votre gauche en direction du cimetière situé à environ 500 m . Au stop tourner sur votre droite en direction du village.

Chapelle Conventuelle de la Puye

6 – Vous longez à présent les murs de l’institution Ste Elisabeth. Maison de retraite (EHPAD) de 90 lits (dont 16 au sein de l’unité Alzheimer) et 130 équivalents temps pleins. Gérée par une association, les murs appartiennent à la congrégation des Filles de la Croix. (à voir: La maison de St André, la cellule de Ste Jeanne-Elisabeth, le cloitre, le pressoir et la chapelle conventuelle).

7 – Construit au XIXe siècle, comme nombre de lavoirs, à la demande de Napoléon III qui souhaitait que tous les français aient accès aux mêmes conditions d’hygiène pour endiguer les épidémies de variole, choléra et typhoïde. Le lavoir présent dans le virage est l’un des 3 encore présents dans le village.

Eglise St Martin

8 – Vous passez à présent entre la grande chapelle et l’église St Martin. Placée sous le vocable de l’évêque de Tours, fondateur de la plus ancienne Abbaye d’Europe (l’Abbaye de Ligugé). L’édifice est offert à la commune par la congrégation des filles de la croix au XIXe siècle. Il fut reconstruit à l’identique de l’ancien édifice fontevriste. Avec les pierres de l’ancienne église du XIIe siècle détruite pour cause d’insalubrité.

9 – Suivre les murs de la congrégation, et tourner sur votre gauche en prenant la rue du moulin. En longeant le mur, vous pouvez apercevoir le toit de la petite chapelle posée au cœur du cimetière des sœurs, ayant accueillit les dépouilles de Jeanne Elisabeth et André Hubert avant leur canonisation  au XXe siècle. Au bas de la rue, sur votre gauche, le moulin du XVIe siècle aujourd’hui transformé en lieu d’accueil par la congrégation. Notons que ce moulin à eau faisait parti d’un ensemble de 3, répartis sur le territoire de la commune.

Bélier hydraulique

10 – Après avoir emprunté la rue des échelles (portion de voie inscrite sur l’itinéraire historique de St Martin) traverser le bourg en direction du petit étang. Une fois passée la cour de récréations,  tourner  à gauche vers le terrain de basket. Posé à proximité des berges du petit étang, le petit édifice se présentant devant vous renferme un véritable  trésor d’ingéniosité. Un Bélier hydraulique du XVIIIe siècle. Invention des frères Mongolfier, le bélier hydraulique de la Puye permettait l’alimentation en eau du bassin encore présent en hauteur, dans le cloitre de la congrégation grâce à un mécanisme entrainé par la seule force du courant.

Fontaine aux dames et modillon du XIIe

11 – En contournant le petit étang par la gauche, au delà de la haie, vous pouvez apercevoir la fontaine aux dames (propriété de la congrégation). Le petit bâtiment perdu au milieu des champs et des broussailles selon les saisons, est orné de modillons (vestiges de l’ancien Prieuré fontevriste du XIIe siècle)

12 – Notre visite prend fin le long des berges presque millénaires du petit étang ou sur les terrasses de l’auberge de lignes en ligne, propriété de la communaute urbaine de grand Poitiers. A proximité de l’ancien Prieuré de l’habit aujourd’hui disparu, dont l’emplacement supposé pourrait être situé entre le lavoir du petit étang proche de la digue et celui du repère 7.

Vue sur le petit étang ( ou étang de l’habit) du XIIe siècle de la Puye.
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close