Gilbert Bécaud

Nombreux sont ceux qui on pu l’oublié, mais Gilbert Bécaud – né François Gilbert Léopold Silly, le 24 octobre 1927 à Toulon – à longtemps vécu au coeur du  » Triangle d’or historique » de la Vienne (86). Partageant son temps entre St Pierre de Maillé, sa péniche parisienne et les nombreuses salles de concerts où il se produira en France et à l’international.

Pianiste de bar et de cabaret, courant le cachet dans le Paris d’après guerre. Monté à la capitale au lendemain de la libération, après un passage dans les rangs de la résistance en tant qu’agent de liaison dans le même réseau que son frère. C’est en partie grâce à Jacques Pills, célèbre chanteur des années 1940 et 50, avec lequel il écrira pour Edith Piaf « Je t’ai dans la peau », que la carrière de Gilbert Bécaud prendra son envol.

Devenu régisseur de « la Môme » en 1952, le destin de celui que la presse appellera bientôt « Monsieur 100 000 volts », croisera alors celui d’un tout jeune Auteur-Compositeur-Interprète. Charles Aznavour, avec qui débutera une belle et longue histoire d’amitié qui les conduira à collaborer sur des titres tels: « Viens », « Mé-qué mé-qué », ou « donnes-moi ».

Trois titres qui apparaîtront sur le premier album de Gilbert Bécaud en 1953. Album éponyme auquel participeront aussi Louis Amade et Pierre Delanoe.

Passant du statut de pianiste accompagnateur à celui de vedette à part entière, avec des titres écrits par Louis Amade, Maurice Vidalin, et Pierre Delanoe qui deviendront ses paroliers historiques. La réouverture de l’Olympia en 1954, hissera Gilbert Bécaud au rang de véritable idole. Ses fans allant jusqu’à casser les fauteuils de ce lieu devenu mythique, où il se produira à 33 reprises de 1954 à 1999, pour total de près de 500 concerts.

Un statut de star avant-gardiste qui le verra détrôner les plus grands, en ouvrant la voix à la déferlante des années 60. L’avènement des Yéyé: Des Johnny, Sylvie, Sheilà, Claude François, Dick Rivers, Eddy Mitchell, Françoise Hardy, Richard Anthony, Michèle Torr (…) Une génération pour qui il composera, Age tendre et  » têtes de bois ». Un titre qui donnera son nom à une émission de télévision culte des années 60.

Ayant acquis une renommée internationale dans le courant des années 60 grâce à la reprise de quelques-uns de ses standards (« Et maintenant », » je t’appartiens » … ) par Elvis Presley, Franck Sinatra, George Harrison, Bob Dylan, James Brown, Nina Simone ou Sonny and Cher. C’est dans une ferme du Poitou, située à quelques kilomètres de celle qui inspira Claude Nougaro et son célèbre « coq amoureux d’une pendule »*, que Monsieur 100.000 volts décidera d’installer sa famille. Peu après la naissance d’Emily en 1971, née de son union avec Kitty -ex mannequin américaine – qui l’accompagnera jusqu’à son dernier souffle.

(*) – Propriété de Maurice Vander, Pianiste de Claude Nougaro, située à Pindray

Père de 3 enfants nés d’un premier mariage – Gaya en 1953, Philippe en 1957, et Anne en 1961-. D’une seconde fille, Jennifer (Kay) née de sa liaison avec Janet Woollacott (ex-épouse de Claude François) en 1968. Et enfin d’Emily et Noï (enfant laotienne adoptée en 1993). C’est là à la Bussière, village de 320 âmes dont il deviendra Conseiller municipal. , que Gilbert Bécaud aimera venir se ressourcer entre deux albums, concerts ou shows TV. Trouver le repos, auprès des siens.

Une ferme posée au coeur d’un parc de 128 hectares, avec ses ânes, daims, chevaux, chiens, chats (…). Située au coeur d’un territoire d’exception, où réside encore son épouse Kitty, sa fille Emily et 3 de ses petits enfants.

          Un véritable écrin de verdure et d’authenticité que le chanteur aurait découvert en 1973. Posé sur un limon fertile hérité de plus de 15 000 ans d’histoire. Des plaines vallonnées de St Pierre de maillé, aux étangs millénaires de la Puye, landes et gâtines ou falaises abruptes baignées par les eaux tumultueuses de la Vienne, de la Gartempe et de l’Anglin.

          C’est ici, au coeur d’un territoire rassemblant quelques-uns des plus beaux monuments du département de la Vienne (86), que le chanteur composera quelques-uns de ses plus beaux titres. Dans une cabane en bois. Un chalet ouvrant sur un magnifique étang. Que la famille Bécaud est bien décidée à continuer de faire vivre le souvenir de l’un des artistes les plus emblématiques de sa génération.

          A deux pas de St Savin et son abbatiale classée au patrimoine mondial par l’UNESCO. Des sculptures pariétales du Roc aux sorciers d’Angles sur anglin (village aux ruelles escarpées classé parmi les plus beaux de France). De la cité médiévale de Chauvigny, ou du périmètre historique de l’ancien Prieuré fontevriste du XIIe siècle de la Puye.

Découvrir l’association « La Ferme de Bécaud » … https://www.lafermedebecaud.com/

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close