Novembre 1942, l’Allemagne nazie fait bouger les lignes

Le 3 septembre 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne nazie, aux cotés de la Grande-Bretagne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Belgique.

La suite on la connaît

Drôle de guerre, ligne Maginot, invasion des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg et (…) de la France. Bataille de Sedan, de Dunkerque. Exode, démission du gouvernement de Paul Reynaud. Installation des gouvernements Français, Luxembourgeois, Belge et Polonais à Bordeaux et dans les châteaux de l’arrière pays.

Débâcle, nomination du maréchal Pétain en tant que chef de gouvernement. Départ du général de Gaulle vers l’Angleterre (…) et Capitulation.

A la signature de l’armistice Suivra le découpage de la France.

Une situation qui perdurera jusqu’en novembre 1942. Date à laquelle l’Allemagne annexera l’ensemble du pays.

Guerre 39.45: La France avant et après 1942 (credit schema Wikipedia)

Si l’occasion nous est aujourd’hui donnée de pouvoir revenir sur ces événements dans un pays libre et une Europe en paix (…) L’histoire ne doit pas être oubliée.

Annexée. Occupée par l’Allemagne nazie, la France sera libérée à compter du 6 juin 1944. S’en suivra débacle nazie. La fuite des soldats allemands, avec d’un côté le massacre d’Oradour sur glane, ou les pendaisons de Tulle (…) de l’autre les procès expéditifs, les femmes tondues ou les collabos fusillés.

La France mettra 5 ans à se libérer. 5 longues années qui, de l’appel du 18 juin au traité d’armistice du 8 mai 1945 auront vu s’unir au général de Gaulle des dizaines de milliers de résistants, et se croiser des millions de destins ou destinées.

Des hommes et des femmes qui, partout en France auront entretenu la flamme de la résistance et fait l’honneur de la France.

Des résistants qui dans la Vienne (86) où l’on en dénombrera 11 500 n’auront pas démérité ou eu à rougir de leurs actions.

 Dans la Vienne, la ligne de démarcation s’étendait sur près de 80km, et traversait 18 communes de Leugny à Chatain, en passant par La Roche Posay, Archigny, Chauvigny, Fleuré (…) où de nombreux passeurs ont été plus que remarquables.

A Bonnes (86300), Maïti Girtanner (ou Madame Maïti), pianiste de 17 ans habitant avec ses parents sur les bords de la Vienne, fera traverser la rivière à de nombreux candidats à l’exode. Arrêtée, déportée et torturée par la Gestapo, elle reviendra à vie et conservera la maison de ses parents impasse Paul Rougnon jusqu’à son décès en 2014.

Crédit photo: Nouvelle République / Centre Presse

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close