Sèvres-Anxaumont

Née du rapprochement des anciens bourgs de Sèvres et d’Anxaumont; lesquels au XIXe siècle ne comptait guère plus de 300 habitants à eux deux. La commune s’étend aujourd’hui sur 1 549 hectares et a vu sa population tripler ces 50 dernières années pour se stabiliser en 2017 à un peu moins de 2 150 habitants.

          Bien que quelques traces d’activités humaines aient pu être relevées non loin du lieu-dit « le chiron des 3 fusées » (…); gravats divers et autres débris de tuiles accréditant la thèse d’existence d’une ancienne villa gallo-romaine sur les lieux. La commune ne semble que difficilement pouvoir prétendre à un intérêt majeur.

          Excentrée et peut-être à ce titre préservée, Sêvres-Anxaumont qui dispose de deux édifices classés au titre de monuments historiques, pourrait bien dans le détail (là où dit-on se cache parfois le diable), réserver quelques belles surprises aux amateurs de randonnées le long de ses parcours balisés.

          A commencer par la Poupetterie. Un ancien établissement religieux en grande partie remanié au XVIIe siècle. Manoir cité pour la première fois au Xe siècle, sur lequel les heures troubles du XVe ont fait naitre des créneaux à arquebuses encore visible aujourd’hui. Des aménagements réalisés pour se protéger entre autre brigands, du chef des écorcheurs et seigneur de Montmorillon, Etienne de Vignolles dit « La Hire *».

          A voir aussi : La Métairie des bordes. Le château de Moulin. L’église St Nicolas et l’ancien cimetière avec ses deux tombes romanes sur chevalet datant du XIIIe siècle classées « Monuments historiques ».

          (*) La Hire: Chevalier servant de Jeanne d’Arc représenté par le valet de coeur sur nos jeux de cartes.




%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close